lundi 25 mai 2009

A Theme For The Moon

C'est le nom du premier album solo de Luigi Rubino, le pianiste du groupe Ashram.



La mélancolie de ces musiques me touche profondément... Le piano, parfois accompagné d'un violon pour souligner la mélodie, me laisse rêveur. Certains me diront que c'est déprimant comme musique... ils ont peut-être raison. Ou peut-être que cela touche simplement là où l'on est sensible.

Bref, à découvrir pour les amateurs.

jeudi 7 mai 2009

C'est buzz !

Pas le temps de détailler, je dirai juste que la vidéo est complètement délirante :

mercredi 6 mai 2009

Fuck la Miage

On vient d'avoir nos notes pour le projet, accompagnées d'explications pour le moins floues, contradictoires, voires complètement inappropriées.

Bref, tout est dans le titre.

dimanche 3 mai 2009

Le sens de la vie pour 9,99$

Hier soir, je suis allé voir "Le sens de la vie pour 9,99$".

Il s'agit d'un film d'animation, fait avec des marionnettes, et il raconte l'histoire de 6 personnes / couples vivant dans un même immeuble. Rien de transcendant dans ce film, mais sa simplicité me laisse admiratif. Quelques scènes, et notamment la première, sont juste hilarantes, et pourtant la vérité derrière est assez frappante.

J'adore l'humour de l'ange, mais je pense que c'est pareil pour tout le monde !



La musique du film est exceptionnelle et tout à fait adaptée au film, et Tatia Rosenthal répond en fait dans son interview à la question que je me suis posé dès les premières secondes du film : est-ce que la musique a été composée pour le film, ou l'inverse ?

Un bon moment à passer.

Cépamafôte

J'en profite pour faire un petit coup de pub pour Marc Lepage, qui se produit en ce moment au Théo-Théâtre, avec son spectacle "Cépamafôte" :
  • Aujourd'hui à 16h
  • Samedi 9 mai à 21h
  • Dimanche 10 mai à 16h30
L'entrée coûte 20€, ou 12€ si vous avez un flyer (qu'on peut trouver au Théo-Théâtre, ou se procurer auprès d'amis qui en ont pris un petit paquet pour les distribuer). On peut les acheter sur le site du Théo-Théâtre (enfin il faut réserver par téléphone), ou... ailleurs, faut chercher un peu sur le net.

Les 14 petits sketchs du spectacle sont, suivant la situation, drôles, émouvants, choquants... La plupart jettent un regard critique sur notre société, et poussent à la réflexion. J'ai été bluffé par son jeu et ses "métamorphoses" entre les différentes scènes...
Quant au final du spectacle... je manque un peu de mots pour le décrire, et je ne vais pas essayer.
Je dirais juste que je n'ai jamais vu quelqu'un mettre autant de force, de tripes, de... lui, dans un texte, et que... c'est juste... beau.

Un grand bravo. Ou pas qu'un, d'ailleurs.

Je cite un commentaire tiré de son livre d'or que je trouve assez approprié (enfin, ils le sont tous d'une façon ou d'une autre !) :

"Marc Lepage utilise son humour corrosif comme révélateur de nos certitudes. Et il sait appuyer là où ça fait mal le bougre !!! Si vous ne vous reconnaissez pas parmi au moins un de ses personnages, c’est que votre mauvaise foi dépasse son immense talent."

Marc dispose d'un site (pas très esthétique, malheureusement, mais on lui pardonne !) qui parle du spectacle, et un peu de lui.

Almost there...

Ca y est, le plus dur de l'année est passé ! Le projet de synthèse, commencé en septembre approche de sa fin : démonstration de l'application jeudi dernier : ça s'est plutôt bien passé, même si on ne sait pas vraiment à quoi s'attendre au niveau des notes (les profs sont vraiment stricts). La démonstration devait durer 10 minutes, avec 5 minutes pour les questions. Pour 6 mois de travail, c'était un peu limite, mais on est resté dans les temps.



Il ne reste que les soutenances individuelles - jeudi - pour que ce projet soit enfin derrière moi... La soutenance dure... 7 minutes. C'est légèrement abusé, mais bon. Il ne faut pas la rater en plus, car il s'agit de la note d'examen, et elle compte soit-disant pour deux tiers de la note finale ! Pas trop de stress cela dit. A ce stade, j'estime qu'il n'y a plus grand chose à faire pour réussir / rater : tout a déjà été décidé au cours des 6 mois du projet, et pour ma part j'estime m'être impliqué assez pour m'en sortir convenablement.

Bref. Dernière ligne droite.

Le Pendu